| Sudel Fuma, Héros créole (Suite des tournages)
Boite de production et réalisation de films. Location de costumes d'époques à la Réunion
Production, films, réunion, 974
9864
post-template-default,single,single-post,postid-9864,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
 

Blog

Sudel Fuma, Héros créole (Suite des tournages)

  |   Non classé

En ce début d’année 2018, nous poursuivons notre projet de documentaire de création consacré à l’historien et humaniste réunionnais Sudel Fuma.

Notre voyage dans les pas de Sudel nous a mené dans le Sud de la France, dans la région d’Aix-en-Provence à la rencontre de personnes ayant côtoyé Sudel dans sa sphère professionnelle, de l’étudiant qu’il a été jusqu’au défenseur des grandes causes réunionnaises.

Nous avons ainsi eu l’honneur de recueillir le témoignage de Monsieur Hubert Gerbeau, l’ancien directeur de thèse en Histoire de Sudel Fuma. En 1968, il a croisé la route de Sudel Fuma alors jeune étudiant au Centre Universitaire de La Réunion ; une rencontre marquante, dont nous avons fait remonter les souvenirs…

Cette interview, forte, chargée en émotion, nous a permis de mieux situer le contexte réunionnais des années 1960 et 1970 et nous a montré à quel point Hubert Gerbeau, sans le savoir alors, par cette stimulation déclenchée pour l’Histoire de l’île, avait incarné un personnage-clé dans la vie et la carrière de Sudel Fuma.

Ce séjour dans le Sud de La France a également été l’occasion d’interviewer Monsieur Philippe Vitale, Sociologue, actuellement Professeur à l’Université d’Aix-en-Provence.

C’est le combat pour la reconnaissance de « l’affaire dite des Réunionnais de la Creuse », le dernier de Sudel Fuma, qui a permis la rencontre de ces deux hommes en 2012. Philippe Vitale nous a ainsi livré le récit détaillé de cette démarche entreprise auprès de Sudel Fuma, il y a six ans, pour défendre la cause des enfants réunionnais exilés de force dans les années 1960.

Le témoignage tout en émotion de Valérie Andanson, une enfant de La Creuse ayant croisé la route de l’historien et humaniste Sudel Fuma en 2013, a clôturé notre tournage à Aix-en-Provence.

Valérie est revenue sur le rôle de Sudel Fuma dans le « combat de leur vie ». Un engagement qu’elle juge décisif de l’intellectuel réunionnais en 2013, l’année du cinquantenaire du premier convoi d’enfants exilés de force en Métropole (1963) ; un engagement qui aura permis surtout d’aboutir à un documentaire-choc en 2013 (« Une enfance en exil » de William Cally) et en février 2014 à une première victoire nationale : la reconnaissance de la responsabilité de l’État français dans « l’affaire dite des Réunionnais de La Creuse », qu’officialisa une résolution votée à l’Assemblée Nationale le 18 février 2014, sous l’impulsion de la député réunionnaise Ericka Bareigts.

Avec ces images captées pour notre documentaire, c’est le cœur plein d’émotion que nous nous avons quitté la France continentale, renforcés dans notre conviction que le travail mené autour de la mémoire de Sudel Fuma, à travers ce futur film, détenait sans doute une importance réelle pour notre île, pour les Réunionnais d’aujourd’hui et pour ceux de demain.